National Assembly of the Republic of Armenia | Official Web Page | www.parliament.amNational Assembly of the Republic of Armenia | Official Web Page | www.parliament.am
HOME | MAIL | SITEMAP
ArmenianRussianEnglishFrench
Aujourd’hui au Parlement
Briefings
Conférences de presse
Interviews
Archives
09.07.2018

Lu Ma Me Je Ve Sa Di
01
02 03 04 05 06 07 08
09 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31
 
09.07.2018
L’intervention de Margarite Essayan à la commission des questions politiques de la 44e session plénière de l’AP de la Francophonie
1 / 4

"Chers collègues,

Je voudrais vous saluerà la 44e session plénière de l'Assemblée parlementaire de la Francophonie. L’agenda de travail du monde francophone est séré et répond pleinement au slogan de vivre et de travailler ensemble. La 17e session de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) se déroulera en octobre à la capitale d'Arménie, ou je pense, vos pays seront dûment représentés. Ce Sommet est d’une importance fondamentale pour mon pays.

Certainement vous tous vous aviez suivi de près les évolutions des mois mars-mai de cette année en Arménie, qui ont abouties à une transformation du pouvoir de façon veloutée.

Comme vous le savez, depuis le mois d’avril l'Arménie vivait dans un tourbillon de processus politiques sans précédent :les manifestations des dizaines de milliers d'opposants ont conduit, le 23 avril, à la démission du Premier ministre Serge Sargsyan, ancien Président de la République pendant dix ans, élu par le Parlement au poste du Premier ministre six jours avant ladite démission.

L’Arménie a fait une démonstration rare de conduite paisible lors des rassemblements de trois semaines, quand aucun cas de vandalisme, d'actes indécents n’a été enregistré. D’autre part l’ancien chef de l’Etat s’est abstenu de recourir à la force.

La particularité de cette révolution est en union nationale qui a permis de ne pas évoquerd’ "agenda géopolitique". Dans aucun des épisodes de cette révolution veloutée la géopolitique n’ajoué un rôle. Ni le chef de l'opposition, ni les représentants des autorités n’ont même pas essayé d'impliquer la politique internationale.

Suite à des protestations de trois semaines et après la démission de S. Sargsyan, le 8 mai le chef de l'opposition N.Pashinyan a été élu Premier ministre de la République d'Arménie. Préoccupé par la stabilité du pays M.Sargsyan a personnellement proposé à la majorité  républicain d’assurer les 53 votes   pour élire N.Pashinyan comme Premier ministre.

Le Parti républicain a clairement défini son nouveau rôle de l’opposition constructive qui a contribué à l'élection du candidat du peuple au poste du Premier ministre et n’a pas bloqué l’adoption du programme de gouvernement.

Actuellement les amendements du Code électoral (CE) sont mis sur la table, et toutes les forces politiques au Parlement et en dehors du parlement, ainsi que le gouvernement travaillent ensemble pour développer une version acceptable pour tout le monde. D’autre part l’Arménie reste fidèle à ces engagements internationaux, y compris le déroulement du 17e sommet de l'OIF et choisira, je pense le temps d’organisation des élections législatives anticipées avec modération.

Le nouveau Premier ministre a insisté sur lafidélitéde l’Arménie à toutes ses obligations internationales, sans mettre en cause ses engagements économiques et de sécurité, et son appartenance à l’UEE et à CE et à l’accord sur un partenariat global et élargi avec L'UE.

Le Premier ministre et le nouveau gouvernement ont réaffirmé l'engagement de l'Arménie à accueillirle Sommet de la Francophonie et assurer son plein succès. L'Arménie attend cet événement.

Ainsi bienvenue en Arménie. Le slogan de "Vivre ensemble" devrait devenir pour nous tous la famille et les amis ", a déclaré la ch ef de la délégation de NA à la PAF M. Yesayan.




Président de l'Assemblée nationale  |  Députés|  Conseil de l'AN   |  Commissions  |  Groupes parlementaires  |  Personnel
Législation  |   Actualités  |  Relations extérieures  |  Espace électeur  |  Liens  |  RSS