National Assembly of the Republic of Armenia | Official Web Page | www.parliament.amNational Assembly of the Republic of Armenia | Official Web Page | www.parliament.am
HOME | MAIL | SITEMAP
ArmenianRussianEnglishFrench
Sur le Parlement
 

Le bâtiment de l'Assemblée nationale

Le bâtiment de l'Assemblée nationale a été édifié dans les années 1948-1950. Le projet date de 1947. Au départ le siège du Comité central du Parti communiste d'Arménie, ce bâtiment a été accordé au Conseil suprême de la République d'Arménie en mai 1991, conformément à l’arrêté n ° 314, du Conseil des ministres de la République d'Arménie «Sur l’affectation de l’ancien bâtiment du Comité central du Parti communiste d'Arménie au Conseil suprême de la République d’Arménie » du 1 mai 1991.

Mark Grigorian, l’auteur du projet et l'architecte en chef de la ville d’Erevan a assuré la direction de la construction. (Par la suite il était nommé directeur de l'Institut national des projets industriels d’Arménie).

L’endroit choisi, le Kond, ce qui veut dire « colline circulaire », était l'un des trois grands quartiers de l’ancienne ville d’Erevan et occupait une des parties élevées au nord-ouest du centre de la capitale. Le plus vieux cimetière de la ville était situé au nord de ce quartier et se trouvait alors en ruine, un  jardin fruitier l’entourait de tous les côtés. Ainsi le bâtiment du Comité central du Parti communiste d'Arménie a été construit sur le territoire du jardin et aujourd’hui se dresse sur une hauteur en retrait de l'avenue Baghramian de 100 à 120m. M. Grigorian traditionnellement respectait l’harmonie du milieu urbain et de la nature et tenait compte des particularités du paysage pour atteindre une conformité parfaite avec l'environnement. Vu l'emplacement de cette construction unique, planté au bord d’une des artères principales de la ville, le bâtiment de l’Assemblée nationale est également un modèle de solution brillante de composition.

L’objectif de mise en place d’un plan permettant une exploitation confortable a imposé la division du bâtiment en trois volumes: le centre, qui comprend une entrée large, un escalier solennel et une salle des séances, et les deux volumes des flancs, perpendiculaires à la façade, où des deux côtés des larges couloirs sont situées les bureaux.

Fonctionnel, en même temps ce plan atteint l’expressivité spatiale extraordinaire. Placé en retraite (afin d’être parfaitement observé), il est orienté vers le nord, à l’abri des rayons du soleil. Ainsi sa répartition en trois grands volumes est justifiée d’un part du point de vue de l’éclairage et de la luminosité, de l'autre l'impression de dissonance liée au fait de l’emplacement d’un bâtiment immense sur une colline relativement petite, est dissipée. Les ailes du bâtiment sont espacées vers le fond. Cette solution crée des meilleures conditions de travail dans les bureaux qui sont situés sur les côtés, assure une connexion confortable entre tous les espaces du bâtiment et souligne la position prédominante du volume central, dont les dimensions ne sont pas grandes, mais qui est d’une contenance fonctionnel et architectural très chargée. Les solutions architecturales et la planification des façades latérales apportent au bâtiment une élégance et une expressivité plastique singulière. L’espace vert autour d'immeuble, l’escalier solennel, conduisant à l'entrée principale et les grilles en fonte complètent la valeur architecturale du bâtiment. (En 1951, Mark Grigorian a obtenu le Prix d'Etat de l'URSS).

Les terrasses vertes et les grandes marches en basalte bleu, alternées par de larges plateformes, servent « d'ancrage » naturel à la construction. Le contour expressif, les rangs de colonnes et la couleur orange claire de la pierre de l'immeuble situé au milieu du parc, créent cet aspect sublime et en même temps joyeux par lequel se distingue le bâtiment du Parlement. Grâce au jeu des proportions de la colline, du bâtiment et des terrasses, tout le complexe des bâtiments de l’Assemblée nationale se présente distinctement dans l’espace. Le complexe de l’Assemblée nationale c'est le bâtiment lui-même, mais aussi les constructions adjacentes, édifiées en 1985 (salle des séances, cafétéria et bureaux des étages supérieurs), le parc et les grilles en fonte. Enlever les grilles ou les  déplacer vers le fond pour faire de l’espace vert autour du Parlement un parc public, cette opinion se fait entendre parfois. Mais les espaces verts sont intégrés dans le complexe, leur octroi portera atteint à la cohérence esthétique de l’ensemble architecturale, tandis que le bâtiment de l'Assemblée nationale dans ses paramètres peut être classé à juste titre parmi les monuments d'architecture les plus précieux de l'époque soviétique, et doit être protégé et préservé en tant que patrimoine culturel. Les grilles en fonte sont un bel exemple de l'art décoratif, un moyen d’expression de la « petite architecture ». Quant à l’idée du parc public, grâce à l'initiative de M. Hovik Abrahamyan, Président de l'Assemblée nationale, de nombreuses manifestations culturelles sont organisées périodiquement dans le parc. L’entrée est libre.

L’intérieur du bâtiment se distingue par sa conception claire et élaborée. L'entrée, avec de beaux piliers de chaque côté, est en marbre. Les couloirs  hauts, larges et lumineux, l’escalier central et les escaliers latéraux, les deux ascenseurs créent des connexions pratiques entre les différentes parties et les étages de l'immeuble. L’entrée centrale et les halls latéraux, rouge et vert, la salle des séances, la salle dorée, quelques autres salles et quelques bureaux représentent un intérêt particulier.

Des bois de haute qualité et des marbres naturels et artificiels ont été utilisés pour l’ornement de l'intérieur. De même pour l’intérieur du deuxième bâtiment.

En 2009, la construction du deuxième bâtiment de l'Assemblée nationale, entamée au premier trimestre de 2006, a été achevée (architecte M.Rustamyan). Le projet a été élaboré dans l’Institut de recherche «Haynakhagits» (Projets arméniens). Une tentative a été faite d’harmoniser l'architecture du nouveau bâtiment auxiliaire avec celle du bâtiment principal,  en assurant la cohérence de l’ensemble. Partiellement, cet objectif a été atteint. Le deuxième bâtiment est en béton revêtu d’un tuf de la même qualité que la pierre du bâtiment principal. Si la ressemblance extérieure est une illusion, les dimensions de l'intérieur correspondent parfaitement du bâtiment principal. Avec sa façade tournée vers le bâtiment principal, le bâtiment auxiliaire est lié à ce dernier par un couloir-galerie qui donne sur le hall vert et la salle des séances. D’un côté à quatre et de l’autre à cinq étages, le deuxième bâtiment est doté d’un sous-sol vaste, d’un système moderne d’aération, de couloirs larges aux plafonds hauts, de bureaux éclairés et confortables. Le lien entre les étages est très pratique. Ainsi,  tout est prévu pour les meilleures conditions de travail.



Président de l'Assemblée nationale  |  Députés|  Conseil de l'AN   |  Commissions  |  Groupes parlementaires  |  Personnel
Législation  |   Actualités  |  Relations extérieures  |  Espace électeur  |  Liens  |  RSS